Jean Le Boël

a un peu bourlingué. C'est sans doute parce qu'il a été, entre autres, moniteur de voile. Il n'a pourtant jamais cessé, depuis l'enfance, de cultiver son potager. Fils d'un Picard et d'une Limousine, il s'est nourri de la diversité des paroles. Pendant longtemps, il a dit celle des autres, à l'atelier, au théâtre ou comme enseignant. En 1994, il s'est vraiment décidé à écrire. Gamin, il dévorait les livres. Ceux-ci, déjà édités ou à naître, prennent leur revanche et le mangent, maintenant qu'animateur d'Écrits du Nord, il absorbe sa ration quotidienne de manuscrits et d'envois de confrères. Reste le plaisir, comme au jardin, de voir éclore les talents ; reste, comme à la barre, l'humilité devant les pots au noir d'encrier ou la page blanche dans le vent taquin. 

Dernier livre paru